LA VISIBILITÉ
S'ACHÈTE,

comment optimiser sa présence sur les meilleurs carrefours d'audience et quels leviers utiliser pour la réputation de ma marque ?

LES CONVERSATIONS
SE MÉRITENT,

quel dispositif mettre en action pour entrer en conversation avec les internautes et assurer un parfait équilibre entre le discours de marque et les codes du social media ?

L'empreinte numérique© est une des clefs majeures de la méthode ONE.
Elle permet de définir les axes stratégiques de réputation de la marque.

Empreinte ( définition Wikipédia )

  • En biométrie, une empreinte digitale est une marque, caractéristique d'un individu, laissée par les sillons des doigts de la main sur un objet.
  • En écologie, l’empreinte écologique vise à traduire l’impact d’activités humaines sur les écosystèmes et sur la planète tout entière.
  • En génétique, l’empreinte génétique est un code génétique, caractéristique d'un individu.

Empreinte Numérique

L’empreinte numérique© consiste à prendre une photographie à l’instant T. C’est l'ensemble des traces, des contenus présents sur Internet à propos :

  • d'une marque
  • d'un produit
  • d'un service
  • d'une personne

L'’empreinte numérique© va faire ressortir les actions conduites par la Marque sur le web, celles de ses concurrents et surtout ce que la toile dit à propos de la Marque.

Le concept d'Empreinte Numérique© a été déposé par le cabinet E-WALKiNG
Depuis, le cabinet E-WALKING a réalisé des Empreintes Numériques© pour le compte de nombreuses entreprises, depuis les modestes et vigoureuses PME aux groupes du CAC40.

I) Définition du périmètre lexical de l'étude

C'est la sélection de l'ensemble des mots et expressions
clefs qui gravitent autour de la marque et de son secteur d'activité

II) Visibilité moteurs /SEO

Consiste à faire un état des lieux de la marque sur les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo... il en existe des centaines). Suis-je visible sur le web ? Suis-je visible sur mon domaine d'activité ? Mon écosystème ressort-il sur la première page de Google ?


On distingue ici le référencement défensif où la marque est bien référencée sur son nom et le référencement offensif où celle-ci est référencée sur son secteur d'activité face à ses concurrents.


Les moteurs de recherche représentent une porte d'entrée majeure sur le net où l'enjeu est la VISIBILITE.

III) Visibilité conversationnelle /SMO

Cette étape consiste à observer et mesurer ce qui se dit sur la marque sur le 2.0 au travers des forums, de la blogosphère et des réseaux sociaux : comment l'enseigne est-elle perçue par les internautes ? Les collaborateurs prennent-t-ils la parole sur le Web 2.0 ?


La finalité est ici de percevoir l'écart entre le discours de la marque et la perception qu'en ont les internautes. En effet, une entreprise qui se lance dans un dispositif digital sans avoir pris en compte ce qui se dit sur la toile représente un réel danger.

IV) Visibilité concurrence

Cette étape nécessite tout l'abord l'identification des principaux concurrents de la marque puis ensuite l'analyse de leur visibilité sur les moteurs de recherche : comment se positionnent-ils sur le Web ?


Quelle est leur stratégie de référencement ? De quelle manière occupent-ils le Web 2.0 ? QUEL EST LEUR ECOSYSTEME DIGITAL ? Cette étude doit nous permettre d'identifier le positionnement de la marque par rapport à ses concurrents, les opportunités et les menaces à prendre en compte.


En fonction des besoins stratégiques, l'étude peut être également poussée sur des « concurrents » connexes afin d'augmenter les pistes créatives à explorer.

V) Recherches réelles des internautes

Qu'une marque exprime un discours sur certains carrefours d'audience et avec un certain référencement est une chose ; mais est-ce en phase avec les recherches des internautes ?
La mesure des écarts permet à la marque de se rendre visible de façon optimale.



VI) Enseignements de l'empreinte

Ce sont les directeurs conseil de Dreamgroup qui réalisent l'analyse de l'ensemble des informations récoltées.



VII) Recommandations

C'est dans la rédaction des recommandations que l'empreinte prend tout son sens. De là découlent les axes stratégiques de e-réputation de la marque.

VIII) La veille

En complément de l'Empreinte Numérique© réalisée à
l'instant T,
La marque doit se mettre en veille sur la toile pour 3 raisons :


  • sur Internet le temps va beaucoup plus vite que sur tout
  • autre territoire,
  • il faut monitorer l'efficacité des actions mises en place,
    il faut pouvoir être informé en temps réel d'un pic de conversation sur le 2.0 (positif ou négatif) afin de réagir dans le temps du web, c'est à dire immédiatement.


Toutes ces étapes ne sont possibles que grâce à l'intervention de plusieurs compétences et de plusieurs moteurs / algorythmes différents.


La durée de mise en ouvre d'une Empreinte Numérique© est en moyenne de 2 mois : délai entre la définition du périmètre lexical et la présentation des recommandations stratégiques web de la marque.

On imagine difficilement une entreprise se lancer sur un nouveau marché sans réaliser au préalable une étude de marché. C'est le même principe avec le web.


Comment se lancer dans une stratégie digitale sans faire le bilan des contenus existants sur l'entreprise, ses concurrents ainsi que les attentes des internautes dans le secteur d'activité concerné. Ainsi, l'Empreinte Numérique© devient notre étude de marché Internet et permet d'en tirer les enseignements clairs et objectifs.


De là, la rédaction de la stratégie devient possible, ainsi que le choix des leviers à activer (forum, dispositif événementiel, blog, réseau social, site de marque, programme CRM, base de données 2.0 et cætera).


C'est également à partir de cette stratégie digitale que l'on va définir les axes de e-réputation d'une marque.